88 rue de l’arc de triomphe 17100 Saintes
+33 1 39 24 29 00

Le SEO en 2021 sera vocal

Aujourd’hui, le comportement des internautes a bien changé. On remarque que 72 % des utilisateurs d’internet se sont mis à la recherche vocale lors de leurs recherches. Et l’on attend pour 2021, des utilisateurs, qu’ils effectuent presque autant de recherches vocales que de recherches textuelles.  Cette évolution est devenue possible grâce à l’augmentation de l’utilisation des mobiles et à l’installation d’assistants personnels intégrés dans ceux-ci, tels que Google Assistant pour Google, Siri pour Apple, ou même d’Alexa d’Amazon.

Mais vous allez vous demander sûrement : mais en quoi cela impacte-t-il ma stratégie digitale ? quels sont les conséquences sur le référencement naturel de votre site internet ?

Pour commencer, le SEO vocal est l’utilisation de sa voix pour faire une recherche sur le web. Alors le SEO renvoie au référencement naturel adapté aux recherches vocales effectuées grâce aux assistants personnels.SEO vocal-agence communication saintes

Cette pratique qui a émergé véritablement en 2011 par Apple avec Siri, a vu le jour dans le but de faciliter la vie des utilisateurs, puisqu’elle permet de passer des appels, envoyer des messages, répondre à des questions basiques rapidement. Alors cette innovation répond aux besoins fondamentaux des consommateurs : la rapidité et la simplicité.

Mais cette avancée n’est pas sans conséquence. En effet, une requête formulée oralement ne sera pas de la même manière que par écrit. Et, étant donné que dicter prend moins de temps qu’utiliser ses mains, les requêtes sont généralement plus précises et détaillées. Ainsi, les pages web optimisées pour les recherches écrites ne le seront probablement plus pour la recherche vocale. Or certains chiffres montrent que la recherche vocale représente 50 % de l’ensemble des recherches. C’est pourquoi, les acteurs du webmarketing doivent passe au plus vite au SEO vocal

Enfin pour le SEO vocal, tout cela implique qu’il va falloir revoir sa manière de rédiger les contenus… il doit donc être réfléchis autrement.

 

  • La recherche vocale est propice à des questions (commençant en général par « où » et « comment »). Par conséquent, pour s’imposer dans les résultats de recherche des algorithmes, les sites internet doivent être pensés sous la forme de questions-réponses.
  • Les requêtes sont plus longues qu’à l’écrit. En effet, les utilisateurs énoncent des phrases complètes plutôt qu’une accumulation de mots-clés sans prépositions. Si bien que cela conduit, en SEO vocal, à rédiger des expressions de longue traîne. C’est-à-dire des expressions plus précises intégrant les mots-clés pertinents susceptibles de faire l’objet d’une recherche par les internautes.
  • Enfin, le point le plus important réside dans le fait que les assistants vocaux ne peuvent fournir qu’une réponse à l’utilisateur (et non plus une liste de réponses). Désormais, le but en SEO vocal n’est donc plus d’atteindre la première page de Google… Mais la position 0 ! C’est-à-dire le tout premier résultat, celui qui sera annoncé directement par Google. On passe donc d’un moteur de recherche à un moteur de réponse. Pour être vu et ainsi gagner en notoriété, il faut créer du contenu qui sera considéré comme la bonne réponse, celle qui répond le mieux à la question.

 

Articles associés

FACTOCOM
Appelez-nous au
01 39 24 29 00